Les comparaisons avec Lionel Messi vont pouvoir reprendre. Selon un site d’information espagnol, Cristiano Ronaldo aurait utilisé une société en Irlande pour payer moins d’impôts sur ses contrats publicitaires.

 

Et oui, l'”optimisation” fiscale ne concerne pas que les joueurs passés par le Barça. Chez son rival historique, le Real Madrid, un certain Cristiano Ronaldo aurait appliqué une recette similaire pour payer moins d’impôts. D’après le site d’information El Confidencial, cité par L’Équipe, CR7 utiliserait depuis plusieurs années une société basée en Irlande, Multisports & Image Management (MIM), pour signer ses contrats publicitaires avec Nike, Unilever, KFC ou encore Konami.

 

Pourquoi en Irlande ? Parce que le pays a l’impôt sur les sociétés le plus bas d’Europe (12,5%). En Espagne, Cristiano Ronaldo aurait dû payer 43,5% d’impôts sur ces contrats selon le site web, qui se base sur des documents confidentiels révélés par Football Leaks. Méthode couramment utilisée par les footballeurs, la gestion des droits d’image via des sociétés basées dans des pays à la fiscalité avantageuse est toutefois surveillée de plus en plus près par la justice espagnole.

Combien Cristiano Ronaldo gagne à chaque post sur Instagram ?

 

 

Une nouvelle affaire de fraude fiscale ?

Mais Cristiano Ronaldo, qui vient de signer un nouveau gros contrat au Real, ne serait pas inquiet. Il « est conscient de toutes ses obligations fiscales depuis le début de sa carrière, comme peuvent en témoigner les autorités fiscales espagnoles, et ce dans tous les pays où il a résidé», a déclaré un porte-parole du quadruple Ballon d’or à El Confidencial, précisant que le joueur «n’a jamais eu le moindre problème avec les autorités fiscales» et que tous ses droits «ont été gérés selon la législation en vigueur.»

 

Selon le site web, l’État pourrait quand même s’intéresser de près à ce dossier, après avoir poursuivi d’autres footballeurs comme Lionel Messi, Javier Mascherano, Samuel Eto’o ou encore Xabi Alonso pour des raisons similaires. Et si CR7 n’a pas déclaré ses liens avec la société irlandaise, il pourrait être attaqué au pénal pour fraude fiscale. À quelques semaines du Ballon d’or, ça ferait quand même tâche.