Alors que la fin de leur longue histoire a récemment été évoquée, l’Inter et Pirelli discuteraient quand même d’une prolongation de contrat. 

 

Le stade va bientôt disparaître, mais le sponsor résiste toujours. En quête de plus gros revenus pour son Inter, le propriétaire Zhang Jindong n’aurait pas (encore) décidé de remplacer Pirelli et son logo culte, présent depuis 1995. Quelques semaines après les révélations d’une possible arrivée du groupe chinois Evergrande, et de sa marque Hengda Hengchi en tant que sponsor maillot, le Corriere dello Sport assure que le club négocie encore avec le fabricant de pneus milanais, pour revaloriser un contrat qui expire en 2021.

 

 

Payé entre 10 et 20 millions d’euros par an suivant les bonus, liés par exemple à sa qualif’ en C1, l’Inter veut désormais entre 25 et 30 M€. Mais c’est ici que ça coince pour le moment : Pirelli ne peut pas grimper autant pour les Nerazzurri, encore très loin au classement des plus gros sponsoring maillots dominé par le Real (70 M€ grâce à Fly Emirates), malgré des résultats en progression. Ce qui pourrait pousser Zhang Jindong, encore plus alléché par les 42M€ annuels que vient d’obtenir la Juve avec Jeep, à réactiver la piste menant à ses amis d’Evergrande. D’autant que le puissant groupe immobilier, propriétaire du club de Guangzhou, aurait déjà proposé une somme record de… 100 M€ d’après d’autres médias italiens.

 

 

Il n’y a pas d’alternative”

Nous sommes liés à Pirelli depuis 20 ans et nous avons un contrat jusqu’en 2021, il n’y a pas d’alternative sur la table, a toutefois assuré hier Alessandro Antonello, le DG de l’Inter. Sans fermer aucune porte : “S’il y a des opportunités, nous les verrons ensemble”. D’après le Corriere dello Sport, le club pourrait alors rester lié à Pirelli, sous une autre forme. Différente de l’époque Ronaldo ou Adriano.

 

 

Logo d'Evergrande

Logo d’Evergrande