Mercredi, un trio de femmes arbitrera la rencontre entre Yangun United et Naga World en Coupe d’Asie des clubs. Une première pour le foot asiatique.

 

L’arbitrage continue de se féminiser en 2019. Alors que la L1 vient de désigner une femme pour la première fois, avec un Amiens-Strasbourg dirigé par Stéphanie Frappart, la Coupe d’Asie des clubs a fait mieux : nommer un trio pour le match entre Yangun United (Birmanie) et Naga World (Cambodge) en phase de groupes. Mercredi, au stade Thuwunna à Rangoun, c’est l’expérimentée arbitre japonaise Yoshimi Yamashita qui sera assistée par ses compatriotes Makoto Bozono et Naomi Teshirogi. Inédit pour cet équivalent à l’Europa League, où l’on a vu des femmes officier mais uniquement en tant qu’arbitres assistantes depuis 2014.

 

 

C’est l’un de mes rêves, je suis très heureuse d’écrire l’histoire, se réjouit Yamashita sur le site de la Confédération asiatique de foot. Nous avons travaillé très dur pour connaître ça”, a souligné celle que l’on verra en France cet été pour le Mondial féminin. “Nous aimerions être des exemples pour le futur, pour que plus de femmes arbitrent des matchs masculins”, espère de son côté son assistante Teshirogi, également attendue à la Coupe du monde. Encore un bon point pour la parité, après les nombreux records d’affluence battus ces derniers mois par les équipes féminines en Europe.