Dans le premier épisode de son podcast vidéo, Hector Bellerin a reçu Serge Gnabry, son ex-partenaire à Arsenal.

 

Défenseur, mannequin, activiste écolo et maintenant podcasteur. Toujours chaud pour ne rien faire comme les autres, Hector Bellerin lance cette fois un nouveau rendez-vous appelé “More Than…”. Le but ? Mettre en avant les athlètes et les personnalités qui font “plus que leur métier” à l’image de Serge Gnabry, son premier invité chez les footballeurs. Au programme : une discussion entre potes d’1h sans aucun filtre, où il est question de ses engagements caritatifs avec Common Goal, de peinture – le crack du Bayern vient de s’y mettre pour se “changer les esprits” -, mais aussi de souvenirs du centre de formation d’Arsenal.

 

Ferdinand, Lampard et Gerrard expliquent pourquoi ils n'ont rien gagné (et n'étaient pas amis) en sélection

 

J’étais sûr que t’allais exploser comme ça, je l’ai toujours dit, rappelle notamment Bellerin, son coéquipier pendant 5 ans chez les Gunners. On s’amusait beaucoup alors qu’on ne s’en rendait pas compte. Ensuite on grandit, on va dans différentes équipes etc. mais on a gardé contact donc je suis très content que l’on se parle encore après tout ce temps. Pour moi, l’amitié m’a toujours encouragé à faire ce sport. Tu vois, j’étais très bon au tennis avant le foot, mais que je gagne ou je perde, je m’ennuyais, parce que j’étais seul”, se souvient-il dans cette discussion qui rappelle les live Instagram vus pendant le confinement (et une nouvelle forme de com’ que les joueurs devraient faire perdurer).

 

 

Les chaussettes de Thierry Henry

En bon habitué des Fashion Week, Bellerin a aussi abordé la question du style. “J’aime bien comment tu as évolué, et le fait que tu m’appelles quand tu ne sais pas quoi acheter comme t-shirt”, se marre le latéral catalan face à un Gnabry qui assume avoir adulé Chris Brown mais aussi Thierry Henry. “J’avais les chaussettes remontées au-dessus des genoux comme lui, explique celui qui doit manquer à pas mal de fans d’Arsenal. Ça me donnait vraiment confiance.” Rien que pour ce genre de confidences, on ira voir l’épisode 2.