Pas de prison pour Lucas Hernandez. Le joueur de l’Atlético Madrid et sa compagne ont été condamnés à des travaux d’intérêt général et à six mois d’éloignement mutuel selon El Confidencial.

 

Si sept mois de prison avaient été requis contre lui, Lucas Hernandez s’en sort finalement bien. Arrêté le 3 février pour violences conjugales, en état d’ivresse, le défenseur français a écopé de 31 jours de travaux d’intérêt général et à six mois d’éloignement de sa compagne. Amelia Lorente a été condamnée à la même peine en plus de 180 euros d’amende pour des dégâts sur le véhicule du joueur.

 

 

Fabrice Pancrate condamné à de la prison avec sursis pour "abandon de famille"

Hors d’elle”

Lucas Hernandez (21 ans) avait comparu devant la justice quelques heures avant le match de Ligue des champions contre Leverkusen mardi dernier. Le défenseur avait plaidé la relaxe, assurant ne pas avoir frappé Amelia Lorente qui selon lui était “hors d’elle” ce soir-là, comme le prouvent des dizaines d’appels en absence et autres messages insultants sur WhatsApp qu’il a pu fournir à la justice. Hospitalisée pour des blessures légères, elle n’avait pas porté plainte.

 

V.L.