Mauvaise nouvelle pour Lucas Hernandez. Arrêté pour des violences présumées sur sa compagne ce week-end, le joueur de l’Atlético Madrid a vu le parquet réclamer sept mois de prison à son encontre. 

 

Diego Simeone risque de devoir se passer de Lucas Hernandez. Entendu lundi à Majadahonda, près de Madrid, le défenseur de l’équipe de France espoirs, qui a nié les faits reprochés, n’a visiblement pas convaincu. D’après Marca, le parquet requiert sept mois de prison pour mauvais traitement dans un cadre conjugal et six mois pour sa compagne.

 

Lucas Hernandez et Amelia Lorente, qui ont également interdiction de s’approcher à moins de 500 mètres, avaient trouvé un accord mais face à la gravité des faits, la juge Maria Elena Grande s’y est opposée. Un tribunal pénal devra désormais décider de leurs sanctions.

À Besançon, un étudiant a été arrêté pour trafic de vignettes Panini

 

 

Sa compagne hospitalisée

Lucas Hernandez (20 ans) avait été arrêté dans la nuit de vendredi à samedi, vers 2h30 du matin, à son domicile. Ivre, le joueur convoité par Manchester City aurait porté des coups sur sa compagne, hospitalisée pour des blessures légères, mais qui n’a pas porté plainte. Libéré après sa garde à vue, le défenseur a repris l’entraînement depuis les faits.

 

V.L.