Recrue-phare du mercato d’hiver au PSG, Julian Draxler devrait très vite s’acclimater. Le milieu allemand aurait quelques bases de français et serait fan de rap hexagonal. 

 

Outre sa compagne Lena Stiffel et une étiquette de futur très grand, Julian Draxler arrive donc au PSG avec beaucoup d’amour pour la France. Et cela aurait beaucoup pesé dans sa décision, comme le raconte Josuha Guilavogui, son désormais ex-coéquipier de Wolfsburg. “Il y a forcément ce que représente le PSG en Europe aujourd’hui, mais il y a aussi le fait qu’il soit attiré par la France et sa culture. C’est un aspect qui va faciliter son intégration”, estime l’ex-milieu des Bleus dans Le Parisien. Contrairement à ce qu’on entend à Liverpool, finalement éconduit par le joueur, ce dernier n’a donc pas seulement été motivé par l’argent.

 

 

Pour s’adapter encore plus rapidement, Julian Draxler pourra également compter sur ses notions de français, appris à l’école. “Il ne peut pas tenir une interview, mais attention, il comprend beaucoup de mots, prévient Josuha Guilavogui. Même certains qui sont très compliqués, c’est surprenant (sourire)… En revanche, il n’a pas encore de gros mots dans son vocabulaire. A lui d’en apprendre, maintenant”, s’amuse-t-il. La culture française lui est également familière. Bon, on ne parle pas de grands auteurs mais de quelques figures du rap. “C’est quelque chose qui l’intéresse. D’ailleurs, à son arrivée à Wolfsburg, il me parlait beaucoup de rap français. Il écoutait Booba, Sexion d’Assaut, Maître Gims. Régulièrement, il me parlait de ces artistes”, confie son ancien coéquipier entre l’été 2015 et cet hiver.

Pourquoi Neymar va forcément manquer un match du PSG en mars 2018

 

 

 

La Ligue 1 l’intéressait

Quant au foot français, Julian Draxler (23 ans) l’a également observé. “Intéressé” par la Ligue 1, l’ancien de Schalke 04, un “bon vivant” qui “fait beaucoup de blagues”, a pu voir PSG-OM (0-0) en octobre, chez Josuha Guilavogui. “Il connaît les joueurs. Pour lui, c’est vraiment énorme de rejoindre le PSG”, ajoute l’ex joueur de Saint-Etienne, qui confie également l’avoir poussé à signer dans le club de la capitale. Avec tout ça, la nouvelle recrue n’a pas intérêt à faire une Jesé.