Passé par l’Égypte il y a quelques jours pour sensibiliser la population à un traitement contre l’hépatite C, Lionel Messi ne s’est pas fait que des amis. Zahi Hawass, ex-ministre des Antiquités égyptiennes, aurait critiqué son manque d’intérêt pour les pyramides et l’aurait carrément insulté.  

 

Réputé colérique et mégalomane, Zahi Hawass (69 ans) a fait une nouvelle victime. Mais cette fois, ce n’est pas à un confrère archéologue mais à Lionel Messi qu’il s’en est pris. Car faire visiter les pyramides de Gizeh au numéro 10 du Barça n’a visiblement pas laissé un bon souvenir au médiatique égyptologue. “Je suis désolé de le dire mais c’est un imbécile”, aurait-il lâché dimanche à la télé égyptienne selon El Mundo et The Sun, qui précise toutefois qu’il a depuis plaidé une mauvaise traduction de ses propos. “Je dis ça parce que quand je lui ai parlé, son visage était comme une pierre. Il n’a pas montré le moindre intérêt à ce que je lui racontais”, a poursuivi l’égyptologue au chapeau, un peu vexé.

 

Encore la tête au Parc des Princes, Lionel Messi ? Déjà pas réputé pour avoir beaucoup de passions hors du foot, l’Argentin venait en plus d’encaisser le fameux 4-0 contre le PSG quelques jours plus tôt et avait dû repousser sa visite.  “Je l’ai accompagné dans les pyramides pendant une demi-heure. Je croyais que c’était important de bien lui raconter car il a des millions de fans dans le monde. C’est bien pour l’Égypte et le tourisme”, a-t-il expliqué, précisant que l’accès aux pyramides avait été spécialement réservé au joueur lors de sa visite. Devant les médias locaux, La Pulga a pourtant déclaré avoir passé un “grand moment”.

Samir Nasri risque une lourde sanction à cause de l'affaire Drip Doctors

 

 

Will Smith a fait meilleure impression

Mais malgré toutes ses connaissances, il n’y avait rien à faire selon lui. “Il n’y a vu aucun intérêt, même quand je lui ai parlé des portes secrètes ou du règne de Toutânkhamon. Son visage n’avait aucune réaction (…) Il était très bien élevé mais peut-être que seul le foot l’intéresse”, a-t-il ajouté à propos de Lionel Messi, qui a également provoqué une polémique en refusant de dire “I love Egypt” en anglais lors d’un gala.

 

 

À tel point que Zahi Hawass lui a largement préféré Will Smith, venu quelques jours plus tôt. “C’est un intellectuel lui (…) il y a une grosse différence“, a aussi lâché l’archéologue. En même temps, quand on vient de voir un Parc des Princes en ébullition, dur d’être impressionné par un autre chose.

 

 

 

N.S.