La primaire a presque offert plus de spectacle. Dommage car dimanche, pour le choc de la Ligue 1 entre le PSG et Monaco, les tribunes du Parc des Princes ont évidemment fait le plein. Pep Guardiola était même là tout comme Ronaldinho, de retour à Paris. 

 

Ronnie ! Ronnie ! Ronnie !” En une passe aveugle pour donner le coup d’envoi, Ronaldinho a fait basculer le Parc des Princes dans un mélange d’euphorie et de nostalgie du début des années 2000. Mais le PSG a vite été rattrapé par la réalité de 2017 jusqu’à la dernière minute d’un match compliqué et un but égalisateur de Bernardo Silva (1-1). Une rencontre pas vraiment à la hauteur du casting cinq étoiles en tribunes.

 

 

Thomas Meunier explique son hashtag fétiche #TÔTOUTARD

 

Pep le Parisien

Car outre Ronnie, assis juste derrière lui, Pep Guardiola est venu en personne superviser l’AS Monaco, futur adversaire de Manchester City le 21 février en Ligue des champions. Le crâne dégarni – sujet des récentes moqueries de José Mourinho – caché sous une gavroche, le coach catalan l’a joué “titi parisien”. Pour passer incognito ? Accompagné de son adjoint Mikel Arteta, Pep, vu en grande discussion avec Ronaldinho, croisé au Barça, a rapidement été repéré. Et même par Victoria Lopyreva, une animatrice télé en Russie, qui a eu le droit à son selfie.

 

 

C’est bien tenté du côté de l’ASM et de son président russe Dmitri Rybolovlev mais il en faudra plus pour déconcentrer Pep du foot et de son futur adversaire monégasque.

 

 

Jesé avec Aurah mais sans le smile

En plus de Valdo, l’ex-figure du PSG des années Canal+, le Carré du Parc a vu passer Roberto Mancini, l’ex-entraîneur de l’Inter Milan accompagné de son épouse, qui avait opté pour une tenue bien moins incognito que celle du coach de City.

 

Il y en a aussi un qui profitait probablement de son match à Paris et c’est Jesé Rodriguez. L’ex-attaquant du Real Madrid, convoité par Middlesbrough, est attendu dans sa ville de Las Palmas où il signera bien un prêt. Et à en voir sa mine défaite, ce dernier match des futurs ex-coéquipiers ne l’a pas emballé. Ou peut être aurait-il préféré vivre la rencontre à côté de Ronaldinho plutôt qu’aux côtés de sa compagne Aurah Ruiz.

 

 

Lilian Thuram, Ophélie Meunier et une L.E.J

Ex-joueur de l’ASM et ancienne future recrue du PSG – avant qu’une malformation cardiaque soit détectée en 2008 – Lilian Thuram avait aussi décidé de passer son dimanche soir devant ce PSG-Monaco, en couple. Le champion du monde 98 était aux côtés de celle qui partage désormais sa vie, l’animatrice Kareen Guiock, et a pu croiser du beau monde ; Patrick Bruel, Ophélie Meunier, et son mari Mathieu Vergne, Malika Ménard, Pascal Obispo et sa femme Julie Hantson, Luc Chatel ou encore Lucie Lebrun du groupe L.E.J. La chance.

 

Pendant que son fils Louis Sarkozy souffrait avec le PSG et Kevin Trapp, sorti sur blessure en deuxième mi-temps, Nicolas Sarkozy, se tapait des barres avec Luc Chatel, ancien ministre de l’Éducation pendant son quinquennat. Une blague sur la défaite de Manuel Valls, probablement.

 

V.L.