Il va falloir arrêter avec les clichés : non, on ne boit pas que de la vodka en Russie. On prend aussi de la cocaïne et malheureusement pour lui, Roman Eremenko s’est fait choper et sanctionner, selon le journal L’Équipe.

 

Peu connu en Europe, Roman Eremenko a pourtant pas mal de compilations de ses meilleurs buts sur YouTube. Mauvaise nouvelle pour le milieu de terrain, c’est pour un contrôle positif à la cocaïne que le joueur finlandais du CSKA Moscou fait parler de lui aujourd’hui.

 

Contrôlé après un match de Ligue des champions contre le Bayer Leverkusen (2-2), durant lequel il inscrit deux buts, l’international s’est fait prendre par la patrouille, le 14 septembre dernier. Et la sanction vient de tomber pour Roman Eremenko, que L’UEFA vient de suspendre deux ans. Suspendu un mois au préalable, sans que la raison soit connue, il a désormais trois jours pour faire appel et convaincre de son innocence.

Theo Hernandez accusé d'agression sexuelle : La plaignante Luisa Kremleva s'en prend à la police

 

 

Passé par la Serie A

Né à Moscou, Roman Eremenko s’est installé en Finlande à 3 ans quand son père, également footballeur, est transféré au FF Jaro. C’est ici qu’il débute sa carrière avant de s’envoler pour l’Italie et Udinese, en 2005. Passé par Sienne puis par le Dynamo Kiev, le club ukrainien lève l’option d’achat en 2009. Deux ans après, il signe au Rubin Kazan (Russie) pour 13 millions d’euros puis au CSKA Moscou trois ans plus tard. Il a également porté le maillot de la Finlande à 65 reprises.

 

Alexei Eremenko Jr, son grand frère de 33 ans, joue quant à lui à Kilmarnock (Écosse). Et il n’a jamais eu de souci avec la drogue. Prends-en de la graine, Roman.