Des buts à l’extérieur de la surface qui comptent double, comme dans FIFA ? L‘agence Opta a pris Jacques-Henri Eyraud aux mots en recalculant le classement de L1 en fonction de son idée. 

 

C’est du foot-fiction mais cela permet de mieux juger l’idée improbable (ou géniale, dira-t-on dans 20 ans ?) de Jacques-Henri Eyraud. Puisque le président de l’OM imagine des buts à l’extérieur de la surface comptant double, Opta nous a montré les quelques (petits) changements que cela impliquerait au classement. D’abord, on constate que le trio de tête est le même mais que le grand bénéficiaire serait justement… l’OM, le club qui gagne le plus de points (+4) et se rapproche ainsi de la LDC au détriment des Verts (-4). Malin, JHE.

 

 

Si sa mesure était appliquée, façon mode distance de FIFA 19, c’est le Caen de Courbis qui respirerait également mieux avec seulement 2 points de retard sur le 17e, contre 6 aujourd’hui. Quant à Nîmes, c’est l’équipe où l’on marque le plus en dehors de la surface mais cela n’aurait pas servi à inscrire plus de points. Le club en perd même un et recule de deux places à cause de Falcao, auteur d’un but lointain lors d’un nul (1-1) qui permettrait à Monaco de gagner 2-1. Bon, évidemment, la réalité serait toute autre si la règle était appliquée, avec des équipes jouant différemment et des tentatives lointaines sûrement décuplées. Mais apparemment, l’OM est déjà prêt pour cette révolution. Comme JHE.