Emmanuel Macron n’a visiblement pas besoin des voix du PSG. Invité de Quotidien hier soir, le candidat d’En Marche ! a évoqué son amour pour l’OM et explique la raison de son attachement au club. 

 

Ni de droite, ni de gauche, Emmanuel Macron (39 ans) se mouille un peu plus question foot. Stratégie de com’ ou pas, l’ex-ministre, situé à 26% d’intentions de vote, a admis sur le plateau de Quotidien supporter “l’Olympique de Marseille” hier soir. La raison de son pronostic malheureux il y a quelques semaines, lorsqu’il voyait le PSG perdre contre l’OM finalement battu… 5-1.

 

Emmanuel Macron, “nul en foot” ? “Je ne vous permets pas de dire ça”, rétorque l’ex-ministre, faussement vexé, à Yann Barthès. “J’ai eu des pronostics plus heureux. J’aime le foot mais je me suis trompé. Je supporte l’Olympique de Marseille, voilà, ça peut créer quelques tensions mais c’est du foot… parce que c’est l’équipe de mon adolescence”, justifie l’ancien protégé de François Hollande. Natif d’Amiens, l’ancien banquier d’affaires avait 16 ans en 1993, quand l’OM gagne la Ligue des champions. Ça se tient.

Pep Guardiola a rendu visite aux indépendantistes catalans en prison

 

C’est en tout cas une preuve de plus que Emmanuel Macron cherche à séduire le monde du foot et ses footballeurs. Wendie Renard, Steve Mandanda ou encore Yohan Cabaye ont été invités à ses meetings. “Je n’ai rien promis mais je suis très fier qu’il y ait des sportifs, se félicite-t-il. J’en appelle à la société civile donc c’est formidable qu’il y ait des sportifs de haut niveau des artistes, des entrepreneurs”, ajoute l’ancien rival de Manuel Valls, qui supporte quant à lui le Barça.

 

 

Yohan Cabaye vote “Emmanuel”

Si aucun joueur de l’OM ne s’est pour l’instant manifesté, Yohan Cabaye, justement, est l’un des seuls à s’être montré au meeting d’Emmanuel Macron à Londres. Le milieu de Crystal Palace, passé par le PSG, assume sa sympathie pour l’ex-ministre qu’il appelle par son prénom. “Avec Emmanuel, on a des amis en commun”, confie-t-il, assurant toutefois n’avoir eu besoin de personne pour s’intéresser à son programme. “J’essaye de me créer ma réalité”, dit l’ex-joueur du LOSC, qui apprécie “le dynamisme”, «l’authenticité” et la jeunesse du candidat d’En Marche. Autre joueur bien connu des supporters des Bleus, Moussa Sissoko (Tottenham), pourrait bientôt apporter son soutien à Emmanuel Macron selon Quotidien. Benoît Hamon va peut-être devoir compter sur ses deux équipes préférées : le stade Brestois et… l’OM.

 

 

N.S.