Après Jürgen Klopp, Wayne Rooney a trouvé un soutien encore plus fort. Pep Guardiola, l’entraîneur de Manchester City, a lui aussi relativisé le dérapage du joueur anglais, photographié totalement ivre à un mariage

 

N’en déplaise aux haters, Pep Guardiola est souvent un modèle de fair-play. Et le coach de Manchester City le prouve une nouvelle fois en défendant publiquement Wayne Rooney au cours d’une conférence de presse. Car comme l’attaquant anglais, le Catalan s’est lui aussi pris des bonnes cuites durant sa carrière de joueur. “J’ai été international pendant ma carrière et parfois j’étais ivre aussi“, a-t-il confié. L’entraîneur qui interdit les pizzas et les relations sexuelles avant minuit, ivre ? Ça s’est donc bien produit.

 

 

Grégory Sertic à l'OM ? Le joueur et sa compagne sous protection après des menaces de mort

Il n’y avait pas de photos”

J’ai été chanceux car il n’y avait pas de photos (…) J’étais responsable, vous êtes responsable, Wayne l’est aussi”, a-t-il même ajouté. Beau geste. Pep Guardiola a même été plus loin en défendant la fédération anglaise, “pas responsable de tout ça“. “On est assez grand pour prendre nos responsabilités. Mais c’est de la vie privée. On doit absolument respecter ce que font les gens, a ajouté celui qui n'”aime pas quand on commente” sa vie privée non plus. Je suis le responsable de ce que je fais, ce n’est pas Manchester City.

 

Hier, c’était l’Allemand Jürgen Klopp qui défendait Wayne Rooney. “Cette génération de footballeurs est la plus professionnelle que nous avons eue, y compris en Angleterre, a déclaré le coach de Liverpool. Toutes les légendes que nous adorons et admirons buvaient comme des trous et fumaient comme des pompiers, et ils restaient d’excellents joueurs. Personne ne fait plus ça. Lors de la fête de Noël l’an dernier, c’est moi qui devais remplir les verres.» On va quand même éviter de remplir celui de Wayne Rooney, la prochaine fois.