Lancée en 1991, l’équipe féminine de River Plate vient de passer professionnelle. 

 

Ça bouge aussi en Argentine. Après le Real qui a (enfin) lancé sa section féminine, dans la foulée d’un Mondial ayant médiatisé les meilleures joueuses, c’est River qui fait avancer les choses. Mercredi, au cours d’une cérémonie dans le mythique Monumental, 15 membres de l’équipe ont signé leur tout premier contrat pro. Un moment particulièrement fort pour certaines joueuses comme Justina Morcillo, qui a déjà pensé “changer de pays” à cause de l’amateurisme du foot féminin. “Depuis petite, j’aime ce sport mais je devais toujours jouer avec des hommes et on me regardait bizarrement, s’est souvenue la milieu de terrain, championne d’Argentine 2017 avec River. Heureusement, c’est en train de changer”. 

 

 

Si le vice-président a lui aussi parlé d’un moment “historique”, rappelant au passage que River avait déjà permis aux femmes de voter aux élections du club bien avant que l’Etat ne le fasse en 1947, certaines ont souligné que la lutte pour l’égalité était encore loin d’être terminée. “C’est un premier pas, estime Mercedes Pereyra, l’une des plus expérimentées de l’équipe championne onze fois depuis sa création. Le combat est toujours d’actualité, nous espérons pouvoir jouer de façon aussi professionnelle que l’équipe masculine”.

 

 

 

Objectif Monumental

Comme Boca l’avait fait à la Bombonera il y a quelques mois, les joueuses de River espèrent donc réaliser un autre rêve : jouer au Monumental. “Elles le méritent après s’être battues autant d’années”, juge de son côté leur coach Daniel Reyes. Les Millonarios sont prêts à découvrir les Millonarias.

 

 

 

Vidéo de l’équipe championne 2017 :